Publié le :

238 entreprises cumulant 150 millions d’euros de chiffre d’affaires accompagnées par Paris&Co en 2015

#Incubateurs

Comme chaque année, le printemps sonne l’heure du bilan pour Paris&Co Incubateurs*. C’est peu de dire que l’accompagnement quotidien des jeunes pousses par nos équipes porte ses fruits !

La preuve : des chiffres d’affaires en perpétuelle hausse, avec des levées de fonds records et de belles histoires. Notre état d’esprit : faire perpétuellement évoluer nos programmes et construire des tendances plutôt que les suivre, pour faire des start-ups parisiennes des modèles du genre. Panorama.

Les incubés 2015 : 238 entreprises pour 2 026 emplois

Les différents incubateurs de Paris&Co (Welcome City Lab, Tremplin, Labo de l’Edition, etc.) ont accompagné l’année dernière 238 entreprises.

62% des entreprises incubées en 2015 annoncent une levée pour un montant total de 108M€, avec parmi les plus notables : Actility (25M€), MonDocteur (12M€), GuestToGuest (4M€) ou Navya (4,1M€). A noter également, l’intégration de Weezevent dans le groupe Venteprivée.com.

Seules 10% ont au moins une femme dans l’équipe dirigeante… nous travaillons activement à améliorer ce chiffre, avec par exemple le programme Les Sprinteuses lancé en partenariat avec Paris Pionnières sur la thématique du Sport.

 

Et avec les Alumnis ? Des levées de fonds atteignant un total de 175 millions d’euros !

En rajoutant les alumni dans les data, celles-ci sont encore plus significatives : rappelons qu’au 31 décembre 2015 les incubateurs Paris&Co avaient accompagné 666 entreprises, dont 77% sont toujours en activité.

Parmi les 175M€ de fonds privés levés, 67M€ l’ont été par des alumnis dont Peopledoc (28M$), Balyo systems (10M€) ou Alkemics (5M€). 

 

 

Partager sur :

Lire aussi #Incubateurs

Marché de l’e-santé aujourd’hui : état de l’art et leviers de croissance

propulsé par Tech Care Paris

Le marché de l'e-santé regorge d’opportunités à la fois dans les domaines du suivi des maladies chroniques, du maintien à domicile des personnes âgées, de la lutte contre les déserts médicaux, de la prévention ou encore des transferts d’expertises entre professionnels de santé. Le potentiel de la progression du marché de l’e-santé et très élevé à l’horizon de 2025.