Publié le :

La start-up Evercontact rachetée par son concurrent américain One More Company

#Startup

Evercontact, qui permet de mettre à jour automatiquement les informations de son carnet d'adresses, vient de se faire racheter par son concurrent américain One More Company spécialisé en "data intelligence". 

Le montant de la transaction, réalisée en cash et en stock, n'a pas été divulgué mais a été accompagné d'un nouvel investissement d'AXA Strategic Ventures et du fonds Aurinvest. 

Fondée en 2009 par Philippe Laval, Evercontact est un service cloud entièrement automatisé qui identifie et extrait, de façon fiable et sans effort, les coordonnées présentes dans les emails. Le service, qui fonctionne pour Gmail, Google for Work, Outlook et Office 365, analyse les informations présentes dans les signatures d’emails avec la base de contacts de l’utilisateur ou de l’entreprise. Elle est basée à Paris et San Francisco.  

Evercontact restera une entité à part entière mais les bases clients seront fusionnées avec celle de One More Company afin d'accélérer le développement. Et certains de ses ingénieurs seront intégrés au pôle de R&D de One More Company basé à Paris. 

La start-up américaine édite les solutions Trackbuster et Sende.rs qui intégrent automatiquement des cartes de visite virtuelles dans chaque e-mail expédié. Ensemble les trois solutions comptent 100 000 utilisateurs actifs et analysent 3,5 millions d’emails chaque jour. Cinq brevets sont d'ores et déjà déposés ou en cours de dépôt pour s'attaquer à la "business intelligence".

 

Partager sur :

Lire aussi #Startup

Un aperçu du monde du paiement mobile parisien

propulsé par Paris&Co

De quelle façon le monde du paiement change-t-il de nos jours ? Et quel rôle les sociétés françaises y jouent-elles ? Quelques réponses issues de rencontres au Hacking de l’Hôtel de Ville, l’événement de l’innovation disruptive, qui a eu lieu à Paris en mars dernier.

Destygo devient Mindsay et lève 8,9 millions d'euros

propulsé par Incubateurs

La startup alumni du Welcome City Lab développe des chatbots pour les entreprises du tourisme. Sa levée de 8,9 millions d'euros auprès de White Star Capital et Partech avec la participation des véhicules d'investissement d'Accor et d'ADP va lui permettre de prendre son envol à l'international.