Publié le :

Novaquark : "On voulait passer par un Kickstarter pour renforcer le lien avec notre communauté et envoyer un signal fort à nos investisseurs"

#Start-up

Novaquark, studio de jeu indépendant, vient de clôturer en beauté sa première campagne Kickstarter. Son jeu Dual Universe, futur MMORPG de science-fiction, devient le 3ème jeu vidéo le plus financé sur la plateforme. 

Jean-Christophe Baillie, son fondateur, revient sur cette belle réussite et les nombreux projets de la start-up accompagnée par Paris&Co depuis mai 2015. 

Présentez-nous Novaquark 

Novaquark est une jeune start-up parisienne de 25 personnes, fondée en 2014, et spécialisée dans le développement de Dual Universe, un ambitieux MMO Sci-Fi qui mise sur de nouvelles technologies pour revenir aux racines du genre: un monde virtuel immense et persistant, partagé par tous, et dans lequel les joueurs sont libres de tout reconstruire. Les planètes sont entièrement éditables (on peut construire des villes, des vaisseaux, des stations orbitales, etc), et les joueurs peuvnet définir leurs propres systèmes politiques, sociaux, territoriaux et économiques. On le présente comme une simulation de civilisation, basée sur du gameplay émergent, une sorte de croisement entre Eve Online et Minecraft, mais sans l'aspect cubique!

Vous venez de clôturer votre campagne de financement sur  Kickstarter avec 565 000€ récoltés, à quoi vont servir les fonds ? 

Les fonds sont destinés à financer une partie du développement du jeu, mais au delà de l'aspect financier, c'est surtout un moyen de valider notre concept auprès de la communauté, d'établir un échange avec nos futurs joueurs, et de renforcer notre stratégie auprès de nos investisseurs actuels ou futurs. Les joueurs ont voté avec leur porte-monnaie et ont dit "on veut ça, on veut de l'innovation, de la prise de risque". Nous voulons révolutionner le genre du MMO, pas avec des modifications de surface, mais avec des innovations très profondes aussi bien au niveau techno que gameplay. Or, l'innovation est toujours assez difficile à financer, car il y a un facteur risque, et ce Kickstarter nous aide à rassurer nos interlocuteurs.

Cette campagne a été un succès puisque vous avez largement atteint votre objectif de 500KE, comment l’expliquez-vous ? 

Le concept de Dual Universe est un vieux rêve de gamer, quelque chose qui est attendu depuis de nombreuses années. Ce n'est pas vraiment un concept nouveau, et beaucoup d'autres ont déjà essayé de le réaliser, de s'en approcher. Je pense que la technologie n'était pas prête, mais qu'elle l'est aujourd'hui, et nous voulons être les premiers à réaliser ce rêve: un monde virtuel où tout est possible, où une réalité alternative se développe de par l'action même des joueurs. Ce concept très fort, les joueurs l'ont plébiscité via ce Kickstarter.

Et cela fait de Dual Universe le 3ème jeu vidéo le plus financé sur la plateforme, vous vous attendiez à un tel succès ? 

On l'espérait, car depuis 4 mois notre communauté se développe très fortement. Depuis le lancement de notre trailer à l'E3, nous avons rassemblé 30.000 personnes sur notre newsletter, plus de 50.000 fans sur Facebook, et presque 1.000 organisations (l'équivalent des guilds dans Dual Universe) se sont déclarées et ont commencé à recruter sur notre site communautaire (community.dualthegame.com). C'est un signal très fort, qui continue de progresser.

Pourquoi avoir choisi un site de financement participatif plutôt qu’une levée de fonds classique auprès de business angels ? 

On a déjà levé des fonds auprès de business angels, dont Xavier Niel par exemple. Mais on voulait passer par un Kickstarter pour renforcer le lien avec notre communauté et envoyer un signal fort à nos investisseurs que nous étions sur la bonne voie. C'est une sorte de test marché. Le soutien que nous avons acquis nous place en position de force pour négocier des partenariats ou lever à nouveau des fonds si besoin. Plus notre communauté nous soutiendra, plus nous gagnerons en indépendance.

Vous allez lancer votre propre site de crowdfunding pour permettre à votre communauté de continuer à financer le jeu. Pourquoi vous lancer dans un tel projet ? 

Oui, nous poursuivons le financement participatif de Kickstarter sur notre propre site, qui devrait démarrer avant fin Novembre. Beaucoup de supporteurs du projet n'ont pas pu participer au Kickstarter car cette plateforme n'accepte pas Paypal, ou tout simplement parce qu'ils ne sont pas arrivés à temps. On a eu beaucoup de demandes dans ce sens. On va donc leur permettre de le faire via ce site dédié. On a en projet d'innover sur ce sujet en début d'année 2017, afin de permettre aux supporteurs d'orienter la roadmap, mais c'est encore trop tôt pour en parler! 

Quel impact a eu la campagne Kickstarter sur la notoriété du jeu ? 

Nous avons eu une très forte mobilisation de la communauté existante lors du lancement, et une augmentation très significative de notre visibilité. Beaucoup d'attentes, et de véritables défis à relever en terme de communication : il faut susciter l'intérêt mais également recadrer les attentes afin de ne pas décevoir. On essaie d'être le plus transparent possible, de communiquer en détail sur l'avancement du projet avec la communauté. Pour l'instant les retours sont excellents et il suffit de faire un tour sur notre forum pour voir l'augmentation de visibilité et la forte activité que suscite le jeu. Ça fait plaisir!

Quels sont les prochaines étapes pour Novaquark ? 

Notre prochaine grande étape, c'est le lancement de l'alpha, dans la première moitié de 2017. On va avoir les premiers joueurs dans le jeu, dans une version très simplifiée mais qui devra être fun et permettre de tester les premiers aspects émergents.

Vous êtes actuellement accompagnés par Paris&Co, qu’en retirez-vous ? 

On est au cœur de l'incubateur Boucicaut, entourés d'autres start-up, c'est très stimulant. Il m'arrive souvent d'aller déjeuner avec d'autres créateurs d'entreprise, d'échanger. C'est un vrai plus!

 

Dual Universe
Partager sur :

Lire aussi #Start-up

Les nudges, ces petits coups de pouce qui font changer durablement les comportements

propulsé par Paris & Co

Comment améliorer l’impact écologique de nos actions les plus simples, les plus habituelles ? Les campagnes d’information, les amendes, ou les contraintes législatives traditionnellement utilisées par la puissance publique pour éviter certains comportements montrent souvent leurs limites face à des gestes quotidiens, profondément ancrés dans nos pratiques. La solution : la démarche nudge, qui vise à orienter les comportements vers des pratiques plus vertueuses, par suggestions indirectes.

Shift Technology lève 28 millions de dollars pour lutter contre la fraude à l'assurance

propulsé par Incubateurs

28 millions de dollars. C'est la levée record de la start-up Shift Technology, accompagné par la plateforme d'innovation Tech Care Paris de Paris&Co. La pépite utilisant l'intelligence artificielle pour détecter les fraudes à l'assurance passe à la vitesse supérieure et va ouvrir des bureaux à New York et Tokyon en 2018.