Publié le :

Smart Food Paris, partenaire de la conférence « Food&Digital »

#Incubateurs

Le journal du Net et CCM Benchmark organisent une conférence dédiée à l’innovation alimentaire à destination des professionnels du secteur.

Révolution numérique, soutien de l’économie locale, volonté de « vite et mieux manger »… Quelles sont ces nouvelles habitudes de consommation qui viennent uberiser le secteur ? Internet des objets et Big Data, à quoi ressemblera l’agriculture de demain ? Quelle place pour le producteur ? Circuit-court et vente directe sur internet : comment s’organise ce réseau ? Du web au magasin, comment réussir à proposer une expérience client fluide et personnalisée ? Web-to-store, mobile-to-store, click&collect… Comment générer des ventes additionnelles en magasin ? Data & mobile : comment transformer le shopper en smart shopper ? Point relais, consigne automatique, coffre de voiture, livraison à domicile… Faut-il multiplier les différents points de contact pour rester dans la course ?

Pour répondre à ces interrogations, une vingtaine d’intervenants témoigneront de leurs expériences. Bloomizon et FoodMeUp, start-up incubées chez Smart Food Paris, interviendront lors de cette conférence pour illustrer leurs combinaisons inédites du « Food + Digital ».

Ce colloque se déroulera le 4 avril 2017 à Paris, dans une salle de réception de la Maison des Champs-Elysées, un hôtel parisien situé 8 rue Jean Goujon dans le 8e arrondissement. Plusieurs entreprises du monde de l'agroalimentaire viendront aussi présenter leurs stratégies digitales dans le cadre d'une série de tables rondes et de keynotes. 

Retrouvez en détail la programmation ICI.

Si vous souhaitez assister à l’évènement, ce code partenaire vous donnera accès à 25% de réduction soit 667,50€HT au lieu de 890€ HT. : food2017parisco 

Partager sur :

Lire aussi #Incubateurs

Marché de l’e-santé aujourd’hui : état de l’art et leviers de croissance

propulsé par Tech Care Paris

Le marché de l'e-santé regorge d’opportunités à la fois dans les domaines du suivi des maladies chroniques, du maintien à domicile des personnes âgées, de la lutte contre les déserts médicaux, de la prévention ou encore des transferts d’expertises entre professionnels de santé. Le potentiel de la progression du marché de l’e-santé et très élevé à l’horizon de 2025.