Locat'me simplifie la location immobilière

L’été, saison des vacances et… des déménagements ! Pour faciliter la recherche d’un bien immobilier, Locat’me propose un site unique pour postuler à toutes les annonces. 

Locat’me est bien plus qu’un site de location d’appartements entre particuliers. Les propriétaires consultent la base de données et choisissent les personnes les plus susceptibles de correspondre à leurs attentes en se basant sur la fiche locataire universelle, sorte de CV locatif qui regroupe toutes les informations nécessaires à la location d’un bien. Cette fiche, conçue par la start-up, représente une véritable innovation dans un secteur jusqu’alors un peu frileux. Elle met véritablement en avant le locataire pour lui offrir de plus grandes chances d’être retenu. « Le site intègre dorénavant toutes les annonces des plus grands sites immobiliers, comme PAP ou le Bon Coin, auxquelles le locataire peut postuler simplement via sa fiche universelle. C’est un gain de temps considérable pour lui », explique Antoine Marck l’un des quatre cofondateurs. 

Le dépôt d’annonce ou la création d’un profil locatif est totalement gratuit mais la start-up offre aux candidats de certifier les documents qu’ils déposent en ligne pour la somme de 24 €. Un bon moyen de rassurer le bailleur et de récréer de la confiance entre les deux parties. Si le propriétaire le souhaite, Locat’me propose une prise en charge complète (tri des candidatures, visites, rédaction du bail…) à l’instar d’une agence immobilière.

Un partenariat avec la MAIF

Depuis le début de l’année plus de 7 000 locataires ont trouvé un logement via la plate-forme qui comptabilise 150 000 utilisateurs. Cette belle réussite a séduit la MAIF qui vient d’investir 1 M€ dans la jeune pousse créée il y a trois ans. « Cette association nous permet de compléter notre offre. Le locataire peut calculer le montant de son assurance habitation sur le site et bénéficier s’il le souhaite des services de l’assureur. De même que le bailleur avec l’assurance loyers impayés. »

L’équipe de 10 personnes sera bientôt renforcée par des télé-opérateurs et des développeurs pour atteindre sereinement l’objectif des 300 000 utilisateurs avant la fin de l’année.

 

> Lire l'article sur le site du Parisien Economie