Windoo

En bref

  • Date de création :

    26 février 2017

Windoo : la start-up qui vous fait faire du yoga sur un concert de jazz

Le mantra de Windoo : faire du sport doit être fun. Pratiquer le yoga sur un concert de jazz, brûler des calories lors d’un after-work fitness en boîte de nuit... La plateforme lancée à la fin de l’été 2016, suivie par l’application, regroupe quelques milliers de suggestions originales. En se géolocalisant, on peut trouver en permanence des idées de séances sportives à suivre dans les heures à venir et réserver une place en un clic. Dans un esprit collaboratif, Windoo invite tout un chacun, professionnels comme associations, coachs, clubs de sport bien-être mais aussi amateurs passionnés, à partager des activités, comme une séance de pilates collective dans son jardin. La start-up propose également une offre outdoor en dehors de Paris, du VTT à l’escalade en passant par le kitesurf : le van « Hervé » mène les accrocs à ce sport dans le nord de la France sur les meilleurs spots dès que les conditions s’y prêtent. Elle développe également une offre de week-ends sportifs packagés et propose des offres sur-mesure aux entreprises qui souhaitent offrir à leurs salariés des séances sportives originales.

Un projet concrétisé lors d’un covoiturage

L’histoire de Windoo est celle d’un heureux hasard. C’est sur les plages de Dakhla au Maroc, pendant une session de kitesurf qu’Arnaud a l’idée d’un projet collaboratif qui faciliterait la pratique du sport. Hasard des choses, c’est lors d’un covoiturage entre kitesurfers qu’Arnaud rencontre Florent, qui rejoint l’aventure en tant que directeur technique quelques mois plus tard. Le projet prend forme et la société est créée en 2016. « Tous les outils digitaux que l’on retrouve dans l’hôtellerie, les transports... ne sont pas du tout présents dans le sport mais sont en train de le devenir. Nous nous sommes mis en tête d’apporter les bons outils digitaux aux sportifs comme aux professionnels du sport », note Arnaud Varnier.

Windoo comptabilise aujourd’hui quelques milliers d’utilisateurs et se rémunère en touchant une commission sur chaque réservation. Environ 1 000 activités sont proposées chaque semaine. La start-up, qui emploie aujourd’hui 7 personnes, est en cours de levée de fonds pour donner une dimension technique conséquente au projet et se lancer dans les grandes villes de France au printemps.

> Lire l'article sur le site du Parisien Eco

> Windoo dans le Parisien Eco du 13 février 2017