En bref

  • Date de création :

    04 juin 2014
  • Date d'incubation :

    Avril 2015 à février 2017
  • Fondateurs :

    Christophe Sapet
  • Site internet :

    http://navya.tech/

NAVYA, la voiture autonome française sur la bonne voie

Team Navya

Succès commerciaux, introduction en bourse, développements technologiques… Quatre ans seulement après sa création, tous les feux sont au vert pour NAVYA, spécialiste français de la voiture autonome.

« En 2015, lors du lancement d’AUTONOM SHUTTLE, notre premier véhicule sans volant ni pédale, nos interlocuteurs se disaient que nous n’y arriverions pas. Ils pensaient que ce type de véhicules ne circuleraient pas avant 2050 », se souvient Nicolas de Cremiers, Directeur marketing de NAVYA. Depuis, l’entreprise française a démontré qu’elle avait bien les deux pieds, ou plutôt les quatre roues sur terre. La preuve par les chiffres. En à peine quatre ans, ce sont plus de 100 exemplaires de sa navette Autonom Shuttle (100 % électrique et 100 % autonome, sans volant, sans pédale) qui ont été produits et 89 commercialisés à fin juin 2018 dans 17 pays dont les États-Unis, la France, l’Allemagne, la Suisse, le Japon et l’Australie. Et pas moins de 275 000 passagers ont été transportés depuis 2016. Un succès qui devrait se confirmer avec son nouveau modèle « AUTONOM CAB » - destiné au marché du taxi - et dont les premières expérimentations devraient débuter au 4e trimestre 2018.

« Ces dernières années, nous avons vécu l’émergence des VTC, puis du covoiturage, et désormais celle des agrégateurs de mobilité. Sans même parler des nombreux jeunes qui ne passent plus le permis ! L’évolution des mentalités joue clairement en notre faveur ».

La traversée de Paris

Si le siège social de NAVYA est basé en région lyonnaise, la success story de la startup française doit beaucoup à la capitale. C’est par exemple dans le quartier d’affaires de la Défense à Paris, qu’ont été mises en service parmi les premières navettes AUTONOM SHUTTLE. Les fondateurs ont d’emblée fait le choix d’implanter leur centre de R&D au cœur de Paris. Objectif : attirer les talents et profiter du rayonnement planétaire de la ville lumière. « L’incubation par Paris&Co a facilité l’accès à des acteurs privés et publics susceptibles de favoriser la croissance de NAVYA sur la région parisienne, en France mais également à l’International tout en apportant un cadre modulaire adapté à un moment clé de la société ». Enfin, c’est sur le marché Euronext Paris que NAVYA a levé 37,6 millions d'euros fin juillet pour financer sa croissance et ses prochains développements.

« Quand un usager monte pour la première fois dans une navette autonome, il ressent souvent un peu d’appréhension. Appréhension qui retombe dès que le véhicule démarre. On le voit alors souvent ouvrir un livre ou consulter son smartphone. Cela devient un moyen de transport comme un autre ».

Eduquer. Convaincre. Améliorer.

Pour les prochains mois, le défi numéro un de la startup restera inchangé : convaincre. D’abord les décideurs politiques qui ont le pouvoir de faire évoluer la réglementation en faveur des véhicules autonomes. « Tout n’est pas encore parfait, mais nous sommes confiants. Nous avons échangé avec des gouvernements du monde entier et tous veulent participer à  la course du véhicule autonome ». Au-delà des élus, il faudra bien entendu convaincre également les utilisateurs, parfois encore déstabilisés par ce nouveau moyen de locomotion. « Il faut réussir à projeter le citadin dans une utilisation quotidienne, à lui démontrer que le véhicule autonome va faciliter ses trajets. Cela passe aussi par une expérience utilisateur améliorée ».

 

Le pitch : conception, développement, fabrication et déploiement de solutions de mobilité autonomes, électriques et partagées

CA 2017 : 10 millions €

Nombre d’employés : 220 (Juin 2018)

Levées de fonds :
Janvier 2016 : 4,1 millions d’euros
Octobre 2016 : 30 millions d’euros

Juillet 2018 : IPO de 37,6 millions d’euros
Août 2018 : Accord de financement de 30 millions d’euros avec la Banque Européenne d’Investissement

Anecdote : Serial entrepreneur, Christophe Sapet est également un passionné d’automobile. Il participe chaque année au rallye de Monte-Carlo historique.

Crédit photo : DR

By Baptiste Roux Dit Riche