En bref

  • Date de création :

    19 mars 2013
  • Date d'incubation :

    2015-2018
  • Fondateurs :

    Jeremy Jawish, Eric Sibony, David Durrleman
  • Site internet :

    shift-technology.com

Shift Technology, une intelligence artificielle anti-fraude au service des assureurs

170 salariés, 60 assureurs partenaires, 8 bureaux dans le monde et 3 levées de fonds (pour un total de 40 millions de dollars), la start-up parisienne Shift Technology affole les compteurs, quatre ans seulement après sa création. Son innovation ? Une plateforme – basée sur l'intelligence artificielle - capable de détecter les fraudes à l'assurance.

D’ici 2022, 42 % des tâches actuelles seront réalisés par des robots, selon un récent rapport du World Economic Forum (septembre 2018). Autant dire que l'intelligence artificielle s'apprête à s'immiscer dans l'ensemble de nos métiers. Et même ceux de l'assurance, comme le démontre le succès de la start-up parisienne Shift Technology. Fondé en 2014, ce projet est porté par deux anciens polytechniciens - Jeremy Jawish et Eric Sibony - toujours à la tête de l'entreprise aujourd'hui (avec David Durrleman). « Après leur diplôme, nos deux fondateurs étaient en stage dans le département fraude d'une grande compagnie d'assurance raconte Stephanie Steel, Chief of Staff au sein de Shift Technology. Jeremy et Eric ont alors été surpris de constater que beaucoup d’opérations de vérification étaient encore réalisées 'à la main'. Il leur a semblé intéressant d'intégrer une touche d'intelligence artificielle dans ces processus. »

« Notre force réside non seulement dans notre produit, mais également dans l'excellence de notre équipe. Chercheurs, data-scientists ou ingénieurs logiciels, nous formons sans doute l'une des meilleures équipes du secteur en matière d'IA ».


75 % des alertes envoyées aux clients considérées comme pertinentes

En pratique, l'IA - en mode Saas - de Shift Technology analyse les données fournies par les assurés (coordonnées, circonstances du sinistre...) mais aussi des données externes disponible sur le web, pour détecter d'éventuelles déclarations frauduleuses. Combinant théorie des graphes et machine learning, cette solution s'applique aujourd'hui à plusieurs types d'assurances : voyage, assistance, automobile, santé et bien sûr habitation. « Pour les assureurs, l'intelligence artificielle permet non seulement de détecter davantage de fraudes, mais aussi de traiter plus rapidement et plus efficacement les dossiers de sinistres. Au total, 75 % des alertes que nous envoyons à nos clients sont considérées comme pertinentes par les gestionnaires de fraude et méritent une investigation ».

Une promesse loin d'être anodine pour les grandes compagnies du secteur. Selon un article du Figaro d'octobre 2017, l'ensemble des fraudes aux assurances IARD (incendie, accidents et risques divers) représenterait en effet plusieurs centaines de milliards d'euros de pertes chaque année.

« II existe une réelle culture d'ingénieur en France. Paris est aujourd'hui une ville majeure dans le monde de l'innovation. Elle accueille beaucoup de talents car elle est très attractive pour les jeunes diplômés. Parmi nos effectifs parisiens, nous  avons près de 35 nationalités représentées ».

Un avenir radieux (sauf pour les fraudeurs)

Amenée à évoluer dans un marché mondial, Shift Technology s'est logiquement rapidement déployée à l'international. L'entreprise dispose ainsi désormais de 8 bureaux à Singapour, Londres, Madrid, Zurich, Tokyo, Boston et Hong Kong. Sans délaisser pour autant la ville lumière. « Le soleil ne se couche jamais sur le marché de l'assurance. Nous devons donc être présents sur tous les continents grâce à des implantations et des équipes locales explique Stephanie Steel. Cela dit, nous conservons bien sûr un attachement particulier à Paris. C'est ici que tout à commencé et cela restera le siège de l'entreprise ». Quatre ans après son lancement, l'Intelligence Artificielle de Shift Technlogy a déjà examiné près de 150 de millions de sinistres IARD. Mais aussi 300 millions de déclarations de santé. D'ici quelques mois, la plateforme devait encore se perfectionner afin de pouvoir traiter les déclarations de contrats de prévoyance et d'assurance-vie. Une bonne nouvelle pour la jeune pousse et ses clients. Une moins bonne pour les fraudeurs.

 

Le pitch : Détecter les déclarations frauduleuses à l'assurance grâce à l'IA

170 salariés

Levées de fonds : 40 millions $

 

 

Lire aussi les success stories de

NAVYA, la voiture autonome française sur la bonne voie

Evaneos, le voyage en dehors des sentiers battus

Natural Grass, gazon béni par les stars du sport

Précurseur des RH en ligne, PeopleDoc s'impose sur les deux rives de l'Atlantique

De Lesfurets.com à Fluo, le parcours entrepreneurial assuré de Jehan de Castet

Grâce à l'auto-édition, Librinova révèle les grands auteurs de demain

Les panneaux lumineux de Nanoleaf éclairent l'Europe depuis Paris

 

By Baptiste Roux Dit Riche