> Big data : Fanvoice, la première solution de crowdstorming intelligente pour les marques

 
 
 
Lorsque Fiat lance en 2010 au Brésil une campagne participative à grande échelle pour inventer la citadine du futur, Enguerrand Spindler y voit les premiers signes d’une méthode de consultation pleine d’avenir. Cette campagne Fiat regroupe en deux ans plus de deux millions de visiteurs pour 11 000 idées soumises. Un paquet de données qui, faute de technologie de traitement automatisé fiable, est traité manuellement par une armée de salariés de la firme. Cette campagne, qui a donné lieu à la naissance d’un concept-car, démontre que des internautes sont en mesure de s’impliquer sur un sujet dès lors qu’il suscite leur intérêt et permet aux marques de communiquer autour de leur capacité d’innovation.
 
Enguerrand Spindler, ancien IT Manager chez Saint-Gobain et fondateur de la start-up Alfstore, commence alors à compiler des études sur le crowdsourcing avec son associé Salem Tirane, ancien Directeur Marketing de LaCie. Ils constatent l’engouement de cette méthode par les grandes marques outre-Atlantique. En France, le gouvernement Ayrault lance en 2012 une nouvelle série d’appels à projets sur les « Investissements d’Avenir », dont une autour de la big data. Les deux associés regroupent alors autour du consortium Innovagora, les meilleures compétences pour répondre à l’appel à projets sous cet angle. Ils associent ainsi Alfstore à l’Institut Mines Télécom, Adelit, Altyor, Citroën, Edifixio et Temis. Le consortium est lauréat de l’appel à projets.
 
Un brainstorming géant à l’échelle du web
 
Fanvoice (Technologies Numériques) est aujourd’hui la première plateforme de focus group « Big Data », facilement industrialisable et à moindre coût, permettant à une entreprise de mieux connaître ses clients en lui fournissant des indicateurs statistiques et décisionnels. En résumé, « il s’agit d’un brainstorming géant, à l’échelle du web et des réseaux sociaux, dans le cadre duquel sont récompensés les meilleures idées et les contributeurs les plus actifs », détaille Gaël Muller, Directeur Marketing chez Fanvoice. Contrairement à d’autres sites où seuls les plus impliqués sont récompensés, Fanvoice, en partenariat avec la marque, propose de vraies récompenses à de nombreux participants, en fonction de leur degré de participation (un système audio sans fil Harman Kardon Aura, des sacoches pour ordinateurs…), qu’ils déposent des idées ou votent pour elles.
 
Aujourd’hui, seules deux plateformes, Lithium aux Etats-Unis et Hyve en Allemagne, sont capables de traiter et d’analyser facilement d’importants volumes de données. Leur principale lacune ? « Des frais de licence très importants et un temps d’implémentation plus long que ce qu’offre aujourd’hui Fanvoice ». Face à ces concurrents, Fanvoice ne devrait pas avoir de mal à attirer l’attention des marques avec ses offres en location trimestrielle ou annuelle en marque blanche.
 
Déroulement d’une campagne
 
Pour la plupart des campagnes, la marque découpe son projet en deux phases : « Au départ, la phase de « divergence » dite « crowdstorming » permet aux internautes de proposer toutes sortes d’idées et de commentaires autour de la thématique proposée. Puis les idées sont triées en prévision d’une phase de « convergence » durant laquelle la marque propose des choix plus restreints pour lesquels les internautes votent ». La start-up a identifié 150 leviers à activer durant chaque campagne, qui stimulent le recrutement et la participation, pour permettent d’aboutir à la production d’un certain nombre de statistiques qui seront présentées à la marque : indicateurs décisionnels, cartographie des types de contributions (en fonction de l’analyse sémantique), comportements des internautes par rapport à certains stimuli… « Au final, notre plateforme permet à la marque de mieux connaître ses clients, d’améliorer ses produits, mais aussi d’imaginer de nouvelles campagnes de communication plus interactives et surtout plus utiles, pour elle et ses consommateurs ».

 
Première marque à mettre le pied à l’étrier ? Be.ez qui communique en ce moment sur sa première campagne visant à faire participer le public à la conception d’un étui de protection pour iPad, qui sera dévoilé en début d’année 2015. La marque INFORAD (avertisseur de radars) lancera elle aussi en décembre une campagne pour faire évoluer son offre et une grande marque française s’est également engagée à tester la technologie sur de gros volumes de datas. D’autres, intéressées par le potentiel de Fanvoice, sont en discussions.
 
Prochains défis pour la jeune entreprise ? Trouver des relais de prescription par le biais des agences de communication digitales, notamment. A moyen terme, avec ses premières références prometteuses, Fanvoice pense déjà à l’international. Finalement « notre ambition c’est de créer la première plateforme très grand public ou monsieur et madame tout le monde vont pouvoir apporter quelque chose à une marque et gagner quelque chose en échange ». Pour cela, l’équipe de Fanvoice vise une levée de fonds pour, dans un premier temps, financer le développement commercial.
 
Crowd Prediction / Fanvoice en bref
> Incubateur : Technologies Numériques

> Date de création : 2013
> Fondateurs : Enguerrand Spindler et Salem Tirane
> Effectif : 12