Publié le :

Retour sur EnJeux Handicap

#Évènement

Le 28 juin dernier, Paris&Co et la Ville de Paris organisaient EnJeux Handicap : une rencontre entre les acteurs de l’innovation et du handicap à l’occasion du Mois Parisien du Handicap.

Engagé dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, l’ambition de cet événement était de mettre en lumière la nécessité d’une intégration des facteurs de handicap dans la dynamique des entreprises et du rôle clé de chacun pour apporter des améliorations quotidiennes. Entre riches débats et rencontres, les problématiques abordées furent nombreuses et permirent de mieux comprendre les nouveaux défis auxquels nous faisons tous face.  

Sous la grande verrière du Pavillon de l’Arsenal (Paris, IVe arrondissement), se sont ainsi rassemblées plus de 250 personnes de tous les horizons : startupers, institutionnels, associatifs ou simples curieux.

 

Le ton de l’événement fut donné par la conférence autour du thème « Prise en compte du handicap : innovation, créations d’entreprises et marchés publics ». Introduite par Nicolas Nordman, adjoint à la Maire de Paris en charge de toutes les questions relatives aux personnes en situation de handicap et à l’accessibilité, elle fut par la suite rythmée par des témoignages divers et variés. Les interactions entre stratégies d’entreprise et nouveaux enjeux d’accessibilité furent mises en exergue par les témoignages de Ludovic Billiet, Directeur Marketing de Toyota France, et Hugo Hatzig de Phitech, entreprise concevant des balises sonores pour l’information et le guidage des personnes non-voyantes et malvoyantes. Par la suite, la problématique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 fut introduite par Marie Barsacq, la Directrice Impact et Héritage du Comité d’organisation : “Le pari de Paris 2024, c’est de fixer des objectifs plus hauts, plus forts !”. Le dernier témoignage donna la parole à Ryadh Sallem, triple champion d’Europe de Basket-fauteuil et Président fondateur de CAPSAAA, association oeuvrant pour une vision positive du handicap. Son discours passionné, entrecoupé des applaudissements du public, permit de créer une cohésion autour des Jeux dans l’assistance : “C’est le rêve, c’est la passion, c’est vibrer”.  

 

La conférence laissa place à un meet-up organisé autour de 27 exposants agencés selon six thématiques (accessibilité, accompagnement, culture, enfance, mobilité et sport). Ce fut un moment propice à de riches échanges entre startups, associations et experts. Les impressions recueillies a posteriori sont positives et ambitieuses. “Beaucoup de belles choses ont été dites aujourd’hui : faire de Paris la ville de l’accessibilité, permettre aux personnes en situation de handicap de se déplacer facilement... De nombreuses choses ont déjà été réalisées. Nous sommes sur la bonne voie”, nous expliqua Ladislas de Toldi, fondateur de Leka, avant de poursuivre : “Mais il y a encore beaucoup d’actions à mener. Il faut faire avancer les choses. D’où la nécessité de ce type d’événement qui permet de garder cette cohésion d’équipe entre tous les acteurs, de voir et revoir d’autres startups, d’autres projets, les politiques, de nouer des liens avec de nouveaux partenaires. C’est primordial de réunir tout le monde.”

 

En somme, la première édition d’EnJeux Handicap laisse place à de nombreuses opportunités de collaboration entre les différents acteurs présents, des problématiques inspirantes à creuser, des synergies à créer. Cet événement en deux temps, réunissant acteurs de l’innovation et du handicap, souligne l’importance de favoriser les rencontres dans la capitale autour de ces enjeux d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap.  

EnJeux_Handicap

Partager sur :

Lire aussi #Évènement

Level 256 lance son appel à candidatures dédié à l'esport !

propulsé par Level 256

Level 256 by Paris&Co a l’ambition de développer l’écosystème de l’esport encore naissant et en manque de structuration. La plateforme se penche sur l’avenir de ce secteur et souhaite être au plus proche des acteurs de l’innovation mais également des porteurs de projets esportifs qu’ils soient dans des phases early ou bien plutôt développées.